La saison d’Arsenal : Réellement un échec ?

La saison est arrivée à son terme et il est donc l’heure de tirer des conclusions de celle-ci. Après un acte 2020-2021 décevant pour les Gunners, les hommes de Mikel Arteta ont retroussé leurs manches. Cependant, pas suffisamment selon certains supporters, car Arsenal finit 5ᵉ à 2 points de la 4ᵉ place qualificative de la Ligue des Champions. Cette non-qualification pour la compétition à la coupe aux grandes oreilles est une déception pour les supporters, au point d’entendre que la saison est un échec. Cependant, la saison ne peut se résumer à ce résultat. Alors : est-ce que la saison d’Arsenal est réellement un échec ?

Progrès au classement

Les attentes sont grandes autour d’Arsenal dû, notamment, à son histoire. Une 5ᵉ place est trop peu suffisante confrontée à celle-ci. Cependant, comparer l’équipe actuelle aux plus belles heures du club comme les Invincibles a peu de valeur. En effet, ce qui est attendu de la part d’un club, c’est sa progression. Arsenal n’a cessé de reculer au classement au fur et à mesure des années. Aujourd’hui, on constate une progression en termes comptable comparé à l’année dernière. Pour rappel, au cours de la saison 2020-2021, les hommes de Mikel Arteta avaient fini 8ᵉ. Les Gunners ne s’étaient qualifiés pour aucune compétition européenne.

Le nombre de points sur la saison de Premier League est également évocateur de cette progression. Arsenal comptabilisait 61 points la saison dernière alors que cette année, ils ont terminé avec 69 points. À savoir que le 4ᵉ de Premier League de la saison passé, Chelsea, a fini avec 67 points. Cela montre une compétitivité croissante du championnat anglais qui est à prendre en compte lorsque l’on fait le bilan de fin de saison. Il y a plus d’équipes pouvant prétendre aux places européennes qu’il y a quelques années, ce qui rend la tâche plus ardue.

Arsenal manager Mikel Arteta following the Premier League match at the Emirates Stadium, London. Picture date: Saturday February 19, 2022. – Photo by Icon sport

Enfin, une partie des supporters sont déçus de cette 5ᵉ place, dû à notre parcours qui les a fait espérer. Cependant, une 5ᵉ place et une qualification en Ligue Europa était l’objectif de début de saison. En plus des résultats au classement, ce qui rend cette saison d’autant plus réussie, c’est le projet sportif qui est enfin visible.

Progrès dans le jeu

Les progrès ne se voient pas que dans les chiffres, mais aussi dans le projet de jeu. On pourrait souligner beaucoup d’éléments pour montrer ses améliorations, mais 3 viennent à l’esprit. Tout d’abord, dans la construction du jeu. Cela fait plusieurs années que l’entraîneur espagnol cherche à construire l’attaque depuis la défense (voire le gardien) et contrer le pressing adverse. Le manque technique des anciens défenseurs et de Leno au pied, ne lui permettait pas de mettre ce plan de jeu en place efficacement. Le recrutement de Ramsdale et Ben White plus à l’aise au pied a doté l’équipe de belles actions.

@Arsenal Twitter

De même, le pressing fait partie des éléments de jeu qui ont été beaucoup mieux exécutés cette année, notamment grâce à un homme, Martin Odegaard. Il est l’instigateur de cette dépense d’énergie. À chaque perte de balle, il est le premier à se jeter sur le porteur du ballon, comme le montre le match gagné 2-1 dans les dernières secondes contre Wolverhampton où il a parcouru 12,02 km. Par ailleurs, il n’est pas le seul homme à impulser ce pressing puisque des joueurs comme Gabriel Martinelli, Xhaka ou récemment Nketiah, qui a marqué un but grâce à cette détermination. Le pressing permet aux joueurs blanc et rouge de faire craquer l’adversaire.

Enfin, dernier élément, l’état d’esprit. Arteta a su insuffler une mentalité de guerrier. Chaque match est joué comme une finale. Cette combativité, même si elle n’est pas parfaite, a permis au joueur de décrocher les 3 points plus d’une fois lors de rencontres difficiles. La plupart des joueurs de cette équipe sont des leaders et prennent leur responsabilité. C’est cette mentalité qu’il manquait aux Gunners depuis des années. Construire cette identité est essentiel.

Un avenir brillant

Comme répété de nombreuses fois cette saison, l’équipe d’Arsenal est la plus jeune de Premier League. Un inconvénient, car ce manque d’expérience a peut-être coûté la qualification en Ligue des Champions cette année. Mais un avantage pour de nombreuses années puisque cela signifie que ces mêmes joueurs vont s’améliorer d’années en années alors qu’ils sont déjà à un niveau de jeu très élevé. On pense notamment à Saka, Martinelli, ESR, Odegaard, White, Gabriel…

Par ailleurs, Arteta à travers son projet a gagné la confiance des propriétaires qui semblent être aptes à investir comme ils l’ont fait l’été dernier. Comme les rumeurs l’indiquent, les Gunners devraient continuer sur cette lancée. Le club est à la recherche d’un attaquant qui permettra de faire passer un cap devant les filets adverses. La profondeur de banc est également un enjeu du prochain mercato. Nul doute qu’Edu et Arteta continueront à pousser pour recruter des joueurs de qualités pour assurer le futur du club.

Cette saison nous a démontré qu’Arsenal avait un avenir brillant et rien que pour ce point, la saison peut être considérée comme réussie. Ainsi, ce chapitre 2021-2022 nous a permis d’éclaircir le projet de Mikel Arteta et de voir qu’il pouvait fonctionner. Le capitaine du navire a un cap et les matelots suivent avec foi et conviction. Prochaine destination : la Ligue des Champions ?