Leeds – Arsenal : nouveau déplacement périlleux

Face à un adversaire en manque de confiance, les Gunners semblent avoir une bonne opportunité d’enchaîner une neuvième victoire en dix matchs de Premier League. Mais comme face à Bodø/Glimt, le déplacement à Elland Road n’augure rien de facile, Leeds n’y ayant pas encore perdu cette saison.

Cela peut paraître anodin, voire secondaire, mais aller gagner au-delà du cercle polaire, face à une équipe qui restait sur 14 victoires consécutives en Coupe d’Europe, peut nous laisser croire que cette saison est différente des autres. Mikel Arteta acquiesce : “Gagner ici (ndlr en Norvège) n’est pas une coïncidence. On s’attendait à une dure soirée, on avait encore fait des changements. Je suis ravi qu’on arrive à gagner, dans n’importe quelles circonstances. C’est un signe très positif de la part de l’équipe.” Et toutes proportions gardées, le déplacement à Bodø/Glimt peut présenter quelques similarités avec celui à Leeds, ce dimanche.

Cinq matchs sans victoire pour Leeds

À peine revenus à Londres que les Gunners vont de nouveau décoller vers le Nord. Le début d’une série de trois matchs de championnats a priori abordables sur le papier. Car après deux confrontations directes brillamment remportées face à Tottenham et Liverpool, Arsenal va retrouver trois équipes de la deuxième moitié de classement. À commencer par ce déplacement à Leeds, où Arsenal s’était facilement imposé l’année dernière (1-4), au cours d’une parodie de football due aux nombreux cas de Covid chez les Peacocks.

Cette saison, les hommes de Jesse Marsch n’ont toujours pas perdu à la maison (deux victoires, deux nuls). Cependant, ce n’est pas une équipe avec le plein de confiance qui va se présenter sur le terrain ce dimanche, car après un début de saison canon (7/9 points en trois matchs), Leeds reste sur cinq matchs sans victoire. Malgré tout, Arteta se méfie : “Ça va être une bataille. Nous savons comment ils jouent et à quel point ça va être intense avec le public, donc ça va être un défi. Nous devons être à nouveau à notre meilleur niveau pour gagner là-bas.”

Zinchenko absent, Jesus incertain

Dans cette équipe cosmopolite, qui a perdu Kalvin Phillips à l’intersaison, la principale menace devrait venir de Rodrigo (quatre buts cette saison), alors que Patrick Bamford est à la recherche d’un but en Premier League depuis le 5 décembre 2021 (il a également été régulièrement blessé). La clé pour les Gunners sera de réussir à contourner le bloc de Leeds, qui n’a concédé que deux buts en quatre matchs à domicile, et sur lequel Chelsea s’était notamment cassé les dents (3-0).

Pour y parvenir, Mikel Arteta a la chance de compter sur un effectif presque au complet et d’un XI de départ très stable. Au repos jeudi, Gabriel Jesus pourrait être de retour, même si Arteta est resté évasif devant la presse. En revanche, Oleksandr Zinchenko, qui a manqué cinq des huit derniers matchs des Gunners, devrait être absent. “Il faut être un peu calme,” a avoué l’Espagnol à propos de notre latéral.

Arsenal est leader de Premier League depuis la 3e journée, et on doit avouer que cette sensation est plutôt agréable. Alors l’équation est simple. Il faut continuer à gagner, pour se vanter d’être “Top of the League”, à la machine à café.

Antoine #AFC