Norwich – Arsenal : un apéritif pour le Boxing Day ?

L’objectif est plutôt clair, trois points sinon rien. Un nul serait considéré comme une défaite tant l’écart entre les deux équipes parait immense. Les reports de match des opposants directs aux qualifications européennes exigent de maintenir le rythme pour sécuriser cette 4ème place. Peut-on cependant se permettre de faire tourner l’effectif ? Il faudra surement jongler entre gestion des risques et opportunités sur cette rencontre. 

 

Difficile de se cacher pour le vétéran finlandais. By Icon Sport – Teemu PUKKI – Emirates Stadium – Londres (Angleterre)
Norwich au fond du gouffre 

Difficile de percevoir l’espoir dans le cœur des supporters des canaris ces derniers temps. Deux petites victoires depuis le début de saison, mais surtout l’équipe de Dean Smith reste sur 3 défaites de rang. Les blessures, mais aussi de nombreuses arrivées au mercato n’ont pas permis aux collègues de Teemu Pukki de bien se positionner pour se maintenir. De nombreuses incertitudes perdurent encore pour le prochain match avec notamment le capitaine Grant Hanley, absent au dernier match mais aussi pour la recrue estivale Milot Rashica.

Cependant le tableau n’est pas totalement noir puisque les Canaries n’ont pas joué depuis le 14 décembre dernier avec les reports de match. Cette fraicheur peut être un avantage considérable face aux Gunners qui ont joué 3 fois déjà depuis cette date, même si le manque de rythme peut peser dans la balance. L’équipe d’Arteta connait également de grosses difficultés à l’extérieur avec seulement 3 victoires en 10 matchs

Dean Smith, arrivé fin novembre d’Aston Villa, aura à cœur de retrouver la victoire après une arrivée positive (1 victoire et 2 nuls sur ses trois premiers matchs). Il a notamment fait évoluer l’équipe en 4-1-4-1 au lieu du 3-5-2 avant son arrivée qui avait notamment pris l’eau contre Chelsea avec un sévère 7-0

 

Faire tourner or not faire tourner. By Icon Sport – Nicolas PEPE – Ainsley MAITLAND-NILES – Brandon WILLIAMS – Emirates Stadium – Londres (Angleterre)
Une simple formalité pour les hommes en rouge et blanc ?

Difficile de trouver un adversaire plus en difficulté cette saison en Premier league et pourtant dans quelle mesure Arteta peut-il reposer ses joueurs ? C’est une question que l’on peut comparer à celle du dernier match face à Sunderland dans un contexte différent. On a pu observer un relatif turnover de Mikel tout en conservant une colonne vertébrale solide (ESR-Odegaard-White). Faire tourner, c’est risquer de perdre son football et perdre pied face à un adversaire qui souhaite se relancer chez lui devant ses supporters.

Et pourtant quelques blessures et incertitudes liées au Covid ne nous donneront pas le choix. Tomiyasu, AMN, Lokonga ou encore Chambers et Mari sont encore incertains pour le match de dimanche. Le calendrier doit également nous interroger sur la gestion des organismes, puisque les Gunners rencontreront les Wolves, puis les Citizens en l’espace de quelques jours. 

Au vu du dernier match d’Eddie Nketiah et sa demande de temps de jeux sa présence en tant que titulaire parait nécessaire. Nicolas Pepe s’est aussi montré à son avantage contre Sunderland. L’évolution du score du match impactera aussi les décisions du coach pour rapidement sécuriser les 3 points et les organismes.

 Thomas #AFC

Crédit photo : Icon Sport