Tottenham – Arsenal : les enfoncer et s’envoler

Loin de cette 36e journée fatale aux Gunners la saison dernière dans la course à la C1, le North London derby version 2022/2023 nous livre déjà son match retour, en plein coeur d’un mois de janvier haletant (Newcastle, Tottenham, Manchester United et City). Tiraillés entre l’envie de parler du titre et celle d’enfoncer notre rival, qui nous a toujours terminé devant depuis 2016, ce NLD est à la fois excitant et en même temps secondaire, tant il restera de matchs ensuite. Mais ce match nous donnera une sérieuse indication sur le potentiel des hommes d’Arteta à aller au bout.
 

La dernière fois qu’Arsenal a gagné en Premier League à White Hart Lane, c’était en 2014 (0-1 but de Rosicky), et Mikel Arteta était capitaine. Cela peut paraître une éternité, mais ces dernières années ont prouvées une chose : malgré la très faible distance, il est très compliqué d’aller gagner chez le voisin. “C’est le défi que nous avons, nous devons les battre chez eux”, a avancé Arteta avant le derby. Ramener un succès serait tout sauf anodin, et mettrait les Spurs à 14 points. 

Cela ne vous a malheureusement pas échappé, les Spurs ont terminés devant nous au classement ces six dernières saisons, annulant de facto le Totteringham day, ce jour où les fans des Gunners célèbrent le fait que Tottenham ne pourra plus les rejoindre au classement. Il faut tout de même rappeler qu’Arsène Wenger a fait perdurer cette fête pendant les 20 premières années de son mandat. 

Ce rappel historique étant fait, cette rencontre est le début d’un triptyque solide pour Arsenal, avec la réception de Manchester United et le déplacement à City en FA Cup qui s’enchaîneront derrière. Il s’agit là de ne pas perdre des points, mais aussi de la confiance, quelques jours après avoir perdu ses premiers points de la saison à domicile face à Newcastle. “Les joueurs sont biens, excités de jouer se match,” rassure Arteta, alors que les hommes de Guardiola ont perdu ce samedi, lassant la possibilité de prendre huit points d’avance en tête de la Premier League.

Sur le terrain, les Gunners peuvent compter sur un effectif complet (à l’exception de Jesus évidemment), et rien ne devrait beaucoup changer par rapport au dernier match de championnat. Et le retour de Smith Rowe sur le banc donnera une vraie opportunité à Arteta d’apporter un plus en fin de match, peu inspiré pour apporter du sang neuf face à Newcastle (un seul changement, White-Tomiyasu).

En face, ce n’est pas une équipe en grande confiance qui va se présenter, avec quatre points pris sur neuf possibles depuis la reprise, dont une défaite à la maison (0-2) face à Aston Villa. On sait que les dynamiques n’ont pas vraiment d’impact à l’aube de ce genre de rencontres, mais le constat est là. Arsenal va se battre pour le titre quand Tottenham va se battre pour l’Europe. 

Antonio Conte peut compter sur le retour de Kulusevski dans le groupe, alors que Richarlison et Betancur seront trop justes pour être alignés. Le jeune Bryan Gil postule pour débuter devant aux côtés de Kane et Son, au coeur du classique 3-4-3 des Spurs. 

Pour conclure cet article, citons Super Mik’ Arteta. “J’adore ces derbys. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici, jouer ce genre de matchs. Nous savons ce qu’il signifie pour nous et nos supporters. Nous devons nous concentrer, bien jouer et faire ce qu’il faut pour gagner le match.” Comme dirait Coluche, “on compte sur vous”.

Antoine #AFC