Watford – Arsenal : Quatre à la suite ?

Après un mois de février parfait d’un point de vue comptable (neuf points pris sur neuf possibles), Arsenal peut enchaîner un quatrième succès de rang sur la pelouse de Watford ce dimanche. Ce déplacement, sur le papier le match le plus facile avant la trêve internationale, peut néanmoins s’apparenter à un piège, tant les Hornets sont improbables ces derniers temps.

7 novembre dernier. Bukayo Saka voit son but refusé pour un léger hors-jeu par la VAR, Pierre-Emerick Aubameyang rate un penalty, Danny Rose semble avoir l’immunité sur le terrain. Il aura fallu un éclair de génie d’Emile Smith-Rowe en début de deuxième mi-temps pour valider un succès compliqué face à Watford à l’Emirates (1-0). Depuis, la situation des voisins londoniens ne s’est pas arrangée avec seulement deux victoires en seize matchs. Claudio Ranieri a laissé sa place à Roy Hodgson sur le banc. L’expérimenté anglais a enclenché l’opération survie, Watford étant 19e à 3 points d’Everton, premier non relégable.

Alors si sur le papier, l’affiche peut paraitre déséquilibrée, les Hornets ne seront pas faciles à manœuvrer, à l’image de leur deux derniers déplacements où ils n’ont pas encaissé de but (victoire 1-0 à Aston Villa, 0-0 à Manchester United). Et Mikel Arteta ne s’y trompe pas, et se méfie de l’équipe de Roy Hodgson : “Il est extrêmement bon pour faire cela, faire travailler l’équipe très dure et la rendre vraiment compacte et difficile à battre. La qualité qu’il a, c’est qu’il a plus d’expérience que n’importe qui dans cette ligue pour faire ça, comment façonner l’équipe, comment emmener l’équipe où il veut et il est exceptionnel là-dessus.” C’est finalement le style de jeu qu’avait adopté Watford lors du match aller sous Claudio Ranieri et qui avait donné tant de fil à retordre aux Gunners : “C’est une équipe très solide et bien organisée,” a ajouté l’entraîneur espagnol.

Le derby des amis

Sur le papier, cette rencontre est aussi un derby londonien qui n’a cependant rien de vraiment électrique par rapport à d’autres. Dans une interview croisée avec Ben Foster pour Football Daily, Aaron Ramsdale avait utilisé l’expression de “derby des centres d’entraînements”. En effet, ces derniers sont littéralement collés, au sud de Colney. “Après l’entraînement, vous vous rentrez dedans avec vos voitures,” sourait Mikel Arteta en conférence de presse. De plus, Watford est situé dans la campagne londonienne, donc classer cette rencontre en tant que derby est presque mensonger.

Du côté des effectifs, Mikel Arteta peut quasiment compter sur tous ces joueurs. Seul une incertitude persiste à propos de Tomiyasu, l’Espagnol expliquant qu’il y “avait encore un doute” ce vendredi.

Pour Watford, Roy Hodgson sera privé de Ismaïla Sarr, touché aux ischio-jambiers. N’Koulou, Etebo et Troost-Ekong manqueront également à l’appel. Moussa Sissoko, Imran Louza ou encore Emmanuel Dennis devrait constituer les principales menaces.

Arsenal dans le top 4 dimanche soir ?

Bien que les Gunners comptent trois matchs en retard sur Manchester United (4e) et West Ham (5e), ils ont la possibilité de leur passer devant en cas de succès à Vicarage Road. En effet, les Hammers se déplacent à Liverpool et les Red Devils disputent le derby face à City. Un moyen de se mettre en confiance avant d’aborder une série de trois matchs en une semaine (Leicester et Liverpool à l’Emirates, déplacement à Aston Villa). Mais pour cela il faudra d’abord prendre les trois points. Lors de leur dernier déplacement à Watford, les Gunners avaient été tenus en échec 2-2, alors qu’ils menaient 2-0. AFC avait évoqué les “notes de la honte” L’entraîneur s’appelait alors Unai Emery…

Watford – Arsenal
Dimanche 6 mars – 15h – Canal+ Sport / RMC Sport 1

Antoine #AFC