Arsenal-Norwich : Eddie plume les Canaries

Pour le compte des 16èmes de finale de la Carabao Cup, Arsenal recevait Norwich, aujourd’hui pensionnaire de Championship. Comme à son habitude pour ce genre de matchs, Arsène Wenger procédait à un large turn-over : ainsi, Matt Macey était pour la première fois titulaire dans les cages d’Arsenal, tandis que Debuchy, Holding, Maitland-Niles, Nelson ou encore Wilshere étaient également de la partie, emmenés par un Walcott capitaine d’un soir.

Le match a débuté de manière assez brouillonne, les deux équipes semblant avoir du mal à trouver leurs repères. Les Gunners prennent néanmoins assez rapidement le contrôle de la partie et parviennent à porter la première offensive lorsque Nelson obtient un coup franc en débordant son défenseur sur son côté droit. Jack Wilshere parvient bien à trouver la tête de Giroud, mais ce sera trop mou pour inquiéter Gunn, portier des Canaries, vigilant sur cette occasion (5ème).

Bien qu’assez peu inspirés, les londoniens gardent tout de même la maîtrise du match, notamment grâce à un Alex Iwobi très disponible pour tenter de faire la liaison entre le milieu et l’attaque. Le nigérian manque néanmoins de précision dans ses tentatives, à l’image de cette reprise à la 14ème minute qui passe au dessus du but alors que « Big 17 » était en bonne position.

À défaut d’être tranchants dans le jeu, les locaux parviennent tout de même à se procurer beaucoup de coups de pied arrêtés, et il faut encore un très bel arrêt de Gunn pour empêcher Holding d’ouvrir le score d’une tête puissante suite à un corner (20ème). Les visiteurs commencent néanmoins à sortir peu à peu de leur moitié de terrain, et une première frayeur passe dans l’Emirates suite à un coup franc détourné de manière assez hasardeuse par Elneny, mais Macey réalise une bonne première intervention (29ème).

Cet avertissement sans frais sera malheureusement assez tôt suivi d’une sanction : à la suite d’une récupération rageuse au milieu de terrain, Maddison file en contre et lance parfaitement Murphy en profondeur. L’attaquant des Canaries réalise en bout de course le geste juste pour battre Macey d’un joli piqué (0-1, 34ème).

norwichx

Les visiteurs, jusqu’ici assez attentistes, viennent sanctionner sur leur première vraie occasion la passivité des Gunners, qui jouent de manière assez nonchalante. Ce but ne réveille cependant pas les hommes d’Arsène Wenger qui passent proche de la correction avant la pause, mais Macey sauve son équipe en détournant parfaitement la frappe enroulée d’Oliveira (39ème).

On s’attendait à une réaction au retour des vestiaires, mais elle n’a malheureusement pas vraiment eu lieu, en dépit de quelques timides occasions, à l’image de cette tête ratée de Giroud à la 49ème. Les Gunners ont très largement la possession et obtiennent beaucoup de coup-francs et de corners, mais ça ne donne à chaque fois pas grand chose. Pire encore, les Canaries semblent avoir pris la mesure de leur adversaire et se montrent redoutables sur chaque contre, et il faut encore un Macey vigilant pour empêcher Arsenal de boire la tasse à la 58ème quand Murphy dépose Debuchy et Elneny avant d’adresser un très bon centre vers Oliveira, heureusement coupé par le portier des Gunners. On passe même tout près de l’humiliation à la 74ème minute, quand Vrancic rate son duel en 1 contre 1 avec Macey en tirant à côté.

Si Norwich ne parvient pas à faire la différence et laisse en vie son adversaire, les joueurs offensifs d’Arsenal ne trouvent pas la solution et perdent patience en tentant de plus en plus de gestes compliqués, évidemment sans grand succès. Il faut finalement attendre les changements pour retrouver un peu d’espoir : Akpom remplace tout d’abord Maitland-Niles, puis c’est au tour d’Eddie Nketiah de faire son apparition en lieu et place de Reiss Nelson.

Et quelle entrée ! À peine sur la pelouse, le jeune attaquant de la réserve se signale d’entrée en venant couper à bout portant un ballon dévié par Coquelin sur corner. Gunn ne peut rien, les deux équipes sont à égalité (1-1, 86ème).

eddioklm

Et c’est donc celui que l’on attendait pas, Eddie Nketiah, qui permet à son équipe d’arracher la prolongation. Après cinq minutes de prolongation assez ternes, Norwich cafouille un ballon dans sa surface qui profite à Walcott. Celui ci frappe en première intention, mais Gunn détourne une nouvelle fois en corner…le danger ne sera pas repoussé pour longtemps puisque c’est encore Nketiah qui vient sauter plus haut que tout le monde pour décroiser une tête qui ne laisse aucune chance au portier des Canaries (2-1, 96ème).

eddiiiiiegooool

C’est dans une ambiance folle que se termine la première période de cette prolongation : le sauveur inattendu vit un rêve éveillé alors que l’Emirates chante son nom à chacune de ses prises de balle. Notons l’entrée de Josh Dasilva à la place d’Iwobi, volontaire mais trop imprécis aujourd’hui.

Le dernier quart d’heure du match semble alors être une formalité, le plus dur étant derrière Arsenal, mais on trouve malgré tout le moyen de se faire très peur lorsque Debuchy accroche Husband dans la surface. Il y avait probablement pénalty, mais l’arbitre se montre très clément. Nketiah profite de ces dernières minutes pour régaler à chacune de ses prises de balle et se procure même deux occasions d’aller mettre un troisième but, mais le match se finit sur ce score de 2-1 en faveur d’Arsenal.

Un score très flatteur tant les Gunners auront souffert et seront passés proche d’encaisser d’autres buts, mais la hargne de l’entrant Nketiah aura retourné la situation.

Arsenal se qualifie finalement donc pour les quarts de finale de cette Carabao Cup, dont le tirage sera effectué prochainement. En attendant, il faudra affronter Swansea ce samedi en Premier League.

#Antoine L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *