Après sa saison exceptionnelle, Granit Xhaka va-t-il partir ?

Le milieu de terrain des Gunners a été exceptionnel cette saison, mais son avenir dans le nord de Londres est assez incertain.

La défense remarquable de Granit Xhaka devant Joe Willock, face à ce qui aurait pu être un but égalisateur, lors de la victoire 2-0 d’Arsenal à Newcastle dimanche dernier est un moment qui a symbolisé la performance audacieuse de l’équipe de Mikel Arteta à St James ‘Park. Xhaka paraissait très loin au début de l’action, mais d’une manière ou d’une autre, il a réussi ce retour salvateur. 

Un retour qui peut résumer la façon dont Arsenal a abordé le match et a également parfaitement souligné à quel point Xhaka est un rouage vital dans la machine bien huilée qu’Arteta a créée cette saison. Avec du recul, l’action de Newcastle commence avec Xhaka pressant haut dans le dernier tiers du terrain. L’équipe locale se sort du pressing et s’échappe sur le flanc gauche, avec Alexander Isak qui finit par se précipiter dans la surface pour servir Willock.

Xhaka aurait facilement pu revenir lentement, en regardant le mouvement se dérouler. Mais au lieu de cela, il a couru vers sa propre surface de réparation. Même dans ce cas, il semblait presque impossible d’atteindre Willock à temps. Mais il l’a fait, gérant parfaitement sa glissade pour bloquer le tir et empêcher le but. Pas une seule fois, il n’a ralenti lors de son sprint de 90 mètres.

Cela fait partie des actions qui changent le destin des rencontres. Si Willock avait marqué à ce moment du match, l’élan pour Newcastle aurait été énorme. Mais au lieu de cela, Arsenal a pu conserver son avantage, avant de finalement ajouter un deuxième but et sécuriser les trois points.

Martin Odegaard et Jorginho ont fait la une des journaux après le match pour leurs performances exceptionnelles, mais le rôle que Xhaka a joué dans la victoire d’Arsenal ne doit pas être sous-estimé.

C’est à l’image de sa saison. L’histoire de la rédemption de Xhaka à Arsenal continue à faire couler beaucoup d’encre.

“Il savait que si nous voulions amener l’équipe à un niveau différent, nous devions changer son rôle” (Arteta)

La fin du conte de fées dont rêvent les fans d’Arsenal sera déterminée au cours des trois prochains matchs, mais même si les Gunners ne remportent pas la Premier League, cela ne rendra pas cette saison moins impressionnante, et notamment celle de Xhaka, qui n’a raté qu’un match cette saison (3-3 face à Southampton). Ce joueur, qui était autrefois considéré comme un milieu de terrain défensif chaotique, et parfois calamiteux, s’est transformé en une arme box-to-box qui a été l’un des principaux moteurs de l’épopée inattendue des Gunners vers le titre.

Xhaka a été mis au défi l’été dernier par Arteta d’ajouter un plus à son jeu. Le manager d’Arsenal était convaincu qu’il avait la capacité de devenir davantage une force d’attaque, un joueur qui pourrait s’insérer dans le rôle de n°8 à côté gauche, dans le 4-3-3 que l’Espagnol veut utiliser à Arsenal.

“Nous devions faire ce changement, a expliqué Arteta plus tôt dans la saison. Je pense que c’était une nécessité. L’équipe voulait évoluer à un autre niveau, être plus dominante et avoir plus de ressources dans le dernier tiers pour attaquer et marquer plus de buts. Je lui ai parlé à la fin de la saison et j’ai dit : ‘je dois débloquer quelque chose dans ton cerveau parce que tu es tellement à l’aise et confiant de jouer dans ce dispositif que tu as oublié qu’en fait, ce qui va nous faire gagner le match est ici et l’équipe demande maintenant quelqu’un ici, donc à moins que tu ne changes cela, je vais devoir faire quelque chose à ce sujet.’ Il l’a assimilé tout de suite. C’est un joueur très intelligent, il est venu en pré-saison plus en forme que jamais, plus mince que jamais. Et il savait que si nous voulions amener l’équipe à un niveau différent, nous devions changer son rôle. Il savait que ça allait arriver.”

Le message qu’Arteta a livré à Xhaka l’été dernier était également un ultimatum. Il y avait un vif intérêt pour le capitaine suisse, de la part du Bayer Leverkusen et de la Roma. Arteta voulait qu’il reste, mais il n’allait pas non plus se mettre en travers de son chemin s’il voulait bouger.

C’était à Xhaka de décider. Rester et ajouter un plus à son jeu, ou aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Xhaka a décidé de rester. Et les résultats montrent qu’il a eu raison. Après 35 matchs de championnat, il compte cinq buts et sept passes décisives à son actif. Il a également marqué deux fois en Ligue Europa. Xhaka ressemble maintenant à un joueur complètement différent de celui qui a tant divisé l’opinion au cours de ses six premières années à Arsenal. Un homme autrefois méprisé par de nombreux supporters, qui est maintenant largement célébré.

Il ne remportera probablement pas le titre de joueur de l’année du club cette saison. Mais le fait qu’il soit même mentionné dans la conversation aux côtés d’Odegaard et de Bukayo Saka en dit long sur la façon dont il a joué et dont il est maintenant perçu par les supporters.

“On croyait en ses qualités, avoue Arteta. Elles n’étaient pas exploitées, elles se cachaient, mais l’équipe en avait besoin. Il est extrêmement intelligent, il a la capacité physique de constamment menacer et occuper ces espaces et de récupérer sa position assez rapidement pour avoir l’équilibre dont nous avons besoin. Il a été très constant.”

Partir au plus haut ou rejouer la Ligue des Champions avec Arsenal ? 

Xhaka est un vrai leader à Arsenal. Ce qu’il a fait à St James ‘Park dimanche a démontré son importance pour l’équipe sur le terrain. Mais il est tout aussi important dans le vestiaire, c’est pourquoi Arteta tenait à le garder l’été dernier.

Bien qu’il apprécie Xhaka – à la fois en tant que joueur et en tant qu’homme – Arteta ne veut pas bloquer un éventuel départ du Suisse, si jamais cela devait arriver. On s’attend à ce que le joueur fasse sa propre opinion. Xhaka a connu sa meilleure saison à Arsenal. C’est un habitué de l’équipe (au club depuis 2016 !) et sa popularité n’a jamais été aussi élevée. Ce serait compréhensible s’il sent que c’était le moment idéal pour tirer sa révérence.

Mais cela le verrait dire au revoir à la possibilité de jouer en Ligue des champions avec Arsenal la saison prochaine. Il n’a vécu cela qu’une seule fois auparavant, lors de cette première saison au club en 2016-17. Il essaie depuis d’y ramener Arsenal, prendre la décision de partir au moment où le club se prépare à reprendre sa place parmi l’élite européenne ne serait pas facile.

Pour Arteta, ce serait un coup dur. Même s’il pourrait perdre sa place de titulaire indiscutable, au profit d’un Declan Rice par exemple, il serait toujours un membre extrêmement important de l’équipe. Et avec le retour de la Ligue des champions à l’ordre du jour, avoir une équipe aussi forte que possible sera absolument crucial pour pouvoir jouer sur les deux tableaux.

Renforcer ses options pendant l’été est la principale priorité d’Arteta. Idéalement, il ne voudrait pas voir son équipe affaiblie. C’est une situation difficile, qui va se jouer dans les semaines à venir. Mais une chose est sûre, si Xhaka finit par dire au revoir à Arsenal, il le fera la tête haute. Vous n’auriez certainement pas dit cela il y a peu de temps.

Traduction de Granit Xhaka’s glorious Arsenal swansong: Is this the perfect moment to say goodbye ?, par Antoine.