Brighton – Arsenal : déplacement difficile aux Sables d’Olonne britanniques

En cas de victoire en début de semaine face à Crystal Palace, Brighton aurait pu prendre la tête de la Premier League. Au prix d’un calendrier favorable et d’un début de saison plutôt maitrisé, les Seagulls pointent à seulement un point du leader, Liverpool. Pour Arsenal, un bon résultat dans le sud de l’Angleterre permettrait de valider la bonne série entre les deux trêves. Cependant, face à une équipe dont les confrontations ont souvent été laborieuses, voire houleuses, ces dernières années, la tâche ne s’annonce pas simple. 

Aller à Brighton pour faire du tourisme et se dorer sur l’une des seules plages du Royaume-Uni où le soleil brille plus de deux mois par an, c’est plutôt cool et facile. Ramener les trois points du Falmer Stadium, c’est dur et fastidieux. Depuis que Brighton & Hove Albion Football Club dans son nom complet est remonté en Premier League, les Gunners n’ont ramené qu’une seule fois les trois points à Londres, en quatre confrontations. 

Des confrontations houleuses et difficiles

Les fans des Gunners n’ont pas oublié le visage d’Yves Bissouma, hilare, se moquant de Nacho Monreal, au sol dans le rond central. Le 5 mai 2019, lors de la 37e journée de Premier League, les Seagulls accrochent un match nul (1-1) sur la pelouse de l’Emirates. Un résultat qui empêche Arsenal de retrouver la Ligue des Champions, pour seulement un point. Lors de la saison 2019-2020, Brighton remporte les deux confrontations, marquées par le fer d’un bourreau : Neal Maupay. À l’aller comme au retour, c’est lui qui inscrit le but vainqueur en fin de match. C’est aussi lui, lors du match retour, qui blesse gravement Bernd Leno. Une agression qui entrainera une altercation avec Matteo Guendouzi, qui sera lui même écarté du groupe dans la foulée par Mikel Arteta. Cependant, les Gunners restent sur deux prestations probantes face à Brighton la saison dernière, ponctuées par deux victoires (0-1 à l’aller, 2-0 au retour). 

Objectif 12/12

Après trois défaites en début de saison, Mikel Arteta et les siens ont progressivement relevé la barre. Face à Norwich, Burnley puis Tottenham, les performances des Gunners se sont améliorées crescendo, jusqu’au match très abouti face aux Spurs dimanche dernier. Le club prend des points, l’équipe joue mieux, et un succès sur la pelouse de Brighton viendrait valider une excellente série, à laquelle il faut ajouter la victoire contre Wimbledon en EFL Cup (3-0). De plus, une victoire permettrait à Mikel Arteta de se retrouver consolidé à la tête de l’équipe, alors que le club lui avait fixé un ultimatum de cinq rencontres après le début de saison désastreux. 

Duel d’équipes en forme

Si Arsenal compte trois victoires sur les trois derniers matchs, Brighton réalise un très bon début de saison avec 13 points pris en six matchs, pointant à seulement une unité du leader Liverpool. Les Mouettes ont, il est vrai, pu compter sur un calendrier favorable (Burnley, Watford, Everton, Brentford, Leicester, Crystal Palace), mais cela reste une série assez rare pour être soulignée. En seulement six matchs, Brighton a arraché quatre succès soit presque la moitié de ce que le club avait l’habitude de faire depuis sa remontée (depuis 2017, les Seagulls ont, chaque saison, gagné neuf matchs). 

Mais le début de saison des hommes de Graham Potter n’est pas uniquement à mettre sur le dos du calendrier. Sans pour autant être un sorcier, le technicien peut compter sur une défense à trois solide (Veltman, Dunk, Duffy), des joueurs expérimentés (Lallana, Welbeck) et des joueurs de qualité (Bissouma, Trossard, Maupay). Un équilibre qui pourrait permettre à Brighton de vivre une saison un peu plus tranquille que les précédentes, le club n’ayant jamais fini au-delà de la 15e place depuis sa remontée. 

Pour les Gunners, il s’agira donc d’aller confirmer la série entamée face à Norwich, et de réaliser le plein de points avant une nouvelle trêve internationale. Comme la semaine dernière lors du NLD, Mikel Arteta pourra compter sur un effectif complet, a une exception près. Sorti sur blessure, Granit Xhaka est out pour les trois prochains mois touché à un ligament interne du genou. Tous les ingrédients semblent donc être là pour aller à Brighton et ramener les trois points, plutôt que de faire du tourisme. De toute façon à cette saison, l’eau est déjà trop froide. 

Antoine #AFC 

Crédit photo : Biobeaubon