Retours de prêt : on fait le point

Après une première revue à mi-saison, il est l’heure aujourd’hui de faire le bilan sur nos joueurs partis en prêt cette saison. Entre départs déjà actés, retours peu probables et prêts convaincants, le chassé-croisé risque d’être mouvementé à Colney. 

Alex Runar Runarsson : la vie en Belgique

L’équipe : OH Leuven. Ses stats : 20 matchs / 32 buts encaissés / 2 clean sheets

Pas au niveau avec Arsenal et écarté du poste de numéro 3, Runarsson a été prêté au club belge d’OH Leuven pour une saison. Après une première partie de saison passée sur le banc, le gardien Islandais a tout de même réalisé une seconde partie de championnat convaincante qui lui a permis d’être nommé pour le “Player of the season” du club. Runarsson a une clause d’achat dans son contrat et les deux parties espèrent trouver un accord pour un transfert définitif. Dans tous les cas, si le club belge n’a pas les moyens d’activer la clause, Runarsson devra trouver une autre porte de sortie cet été. 

Que fait-on de Runarsson ?

 

Hector Bellerin : prince de Séville 

L’équipe : Bétis Séville. Ses stats : 32 matchs / 5 passes décisives

Une saison en Andalousie totalement réussie pour Heccy. Enfin débarrassé de ses problèmes de blessures et épanoui dans un club duquel il est émotionnellement très attaché, Hector retrouve son football. Encore loin des accélérations meurtrières qui le caractérisait au début de sa carrière et qu’il ne retrouvera sans doute jamais, Bellerin s’est néanmoins imposé comme un titulaire indiscutable dans le 11 de Manuel Pellegrini. Pour couronner le tout, le Bétis Séville est récompensé de sa bonne saison en soulevant la Coupe du Roi. Un trophée important dans la carrière de l’espagnol. À la fin de son dernier match de la saison pour le Betis, il déclare avoir retrouvé son amour pour le football et désire rester à Séville. En espérant qu’Arsenal et le Betis puissent trouver un accord pour le bien de toutes les parties.

Que fait-on de Bellerin ?

 

William Saliba : taulier de Ligue 1

L’équipe : Olympique de Marseille. Ses stats : 52 matchs 

Élu meilleur espoir de Ligue 1 et placé dans l’équipe type de cette saison 2021-2022, on peut dire que le prêt de William Saliba à l’OM est une grande réussite. Le joueur a joué une saison pleine où il a quasiment disputé tous les matchs de son équipe. Véritable patron en défense, Saliba a confirmé son très bon passage de 6 mois à Nice. Grâce à ses performances, William a été adopté par le Vélodrome et les supporters ne veulent plus qu’il parte.

Dommage pour eux, Arteta compte bien sur le français la saison prochaine et Saliba a déclaré vouloir montrer son vrai visage aux yeux des supporters d’Arsenal. Il sera de retour sur les terrains de Colney pour se préparer au mieux à sa saison de Premier League. Un retour à Arsenal est la suite logique des choses avec une compétition européenne en prime qui offrira forcément le temps de jeu désiré par Saliba.

Que fait-on de Saliba ?

 

Pablo Mari : vraiment si mauvais cet Espagnol ? 

L’équipe : Udinese. Ses stats : 15 matchs / 2 buts

Prêté au mercato de janvier à l’Udinese, Pablo Mari a pu découvrir le championnat Italien. En manque de temps de jeu avec Arsenal, Mari a joué la quasi-totalité des matchs de la seconde partie de saison avec l’Udinese. En fin de saison, il déclare “J’aimerais rester en Italie. Je suis très bien à l’Udinese et je serais heureux d’amener le club encore plus haut dans le classement. Bien sûr, j’ai encore un contrat de deux ans avec Arsenal.” Avec le retour de Saliba, un retour de l’Espagnol dans l’effectif est très peu probable. Udinese pourrait avoir du mal à payer le montant de 5 millions d’euros pour le transférer, un nouveau prêt serait donc plus envisageable. Affaire à suivre… 

Que fait-on de Pablo Mari ?

 

Lucas Torreira : la dolce vita

L’équipe : Fiorentina. Ses stats : 35 matchs / 5 buts / 2 passes décisives

Lucas Torreira semble avoir trouvé son havre de paix. Régulièrement élu parmi les joueurs du mois de la Fiorentina cette saison, Lucas Torreira a réalisé une très belle saison en Italie. Lucas a retrouvé en Italie un temps de jeu et un statut de titulaire qui lui échappaient depuis ses passages à Arsenal et à l’Atletico en demi-teinte. Pour l’instant, la Fiorentina ne veut pas activer sa clause de 15 millions d’euros et espère faire trainer l’affaire pour faire baisser son prix. Côté joueur, ses intentions sont claires : “Mon intention est de rester à la Fiorentina. Mais il faudra que le club trouve un accord avec Arsenal. Je suis parfaitement bien à Florence. Je suis bien en Italie“. Au deux clubs maintenant de trouver un terrain d’entente, le plus rapidement possible. 

Que fait-on de Torreira ?

 

Ainsley Maitland-Niles : quelques minutes et un trophée

L’équipe : AS Roma. Ses stats : 12 matchs

Prêté cet hiver sans option d’achat à la Roma de José Mourinho, AMN voulait à tout prix retrouver du temps de jeu qu’il n’arrivait pas à obtenir dans le nord de Londres. Malheureusement, ce prêt s’avère être un échec puisqu’il n’a disputé que 8 petits matchs de Série A dans des positions à chaque fois différentes sans s’imposer en tant que titulaire. À bientôt 25 ans, on ne sait toujours pas quel est son meilleur poste ni de quoi sera fait son avenir… Il faut tout de même mettre à son actif la première Conference League de l’histoire remportée cette saison avec la Roma. 

Que fait-on de Maitland-Niles ?

 

Reiss Nelson : enfin le déclic ? 

L’équipe : Feyenoord. Ses stats : 32 matchs / 4 buts / 7 passes décisives

Reiss Nelson a enfin disputé sa saison la plus prolifique en carrière, autant en termes de minutes qu’en termes d’implication offensive directe. Reiss a pu s’épanouir complètement dans un championnat qu’il qualifiait de plus “tactique” et dans une équipe qui a terminé 3ᵉ de son championnat et en finale de Conference League. Il a également pu bénéficier des précieux conseils de Robin Van Persie tout au long de la saison, notamment des conseils sur sa finition.

Son contrat expirant en 2023, il est quasi impossible que Nelson soit prêté une saison de plus au Feyenoord. Le club hollandais n’aura d’ailleurs pas les moyens non plus de s’offrir l’anglais pour un transfert définitif. L’accumulation des matchs de Saka cette saison a été un vrai problème sur la fin de saison à cause d’un manque de concurrence sur le côté droit. Avec un possible départ de Nicolas Pepe, cela pourrait enfin ouvrir  les portes de l’équipe première à Reiss. 

Que fait-on de Nelson ?

 

Folarin Balogun : aiguiser ses armes patiemment

L’équipe : Middlesbrough. Ses stats : 21 matchs / 3 buts / 3 passes dé

Encore beaucoup trop tendre pour prétendre à une rotation régulière en Premier League, Arsenal a dû prêter Balogun en janvier afin de lui donner le temps de jeu nécessaire à son développement. Son prêt en Championship a été plutôt satisfaisant mais aucune décision n’a été prise pour l’instant quant à son futur. Il faudra attendre la pré-saison avant de savoir quel rôle il pourra tenir au sein de l’équipe ou si le club désire le prêter une seconde fois. Pour l’instant, il est titulaire avec les Espoirs Anglais en compagnie d’Emile Smith Rowe. 

Que fait-on de Balogun ?

 

Matteo Guendouzi : le mistral gagnant

L’équipe : Olympique de Marseille. Ses stats : 55 matchs / 5 buts / 14 passes décisives 

Comme son compère Saliba, Guendouzi a vécu une saison très remplie avec l’OM. 55 matchs (!) dans une équipe où il est désormais titulaire indiscutable. Auteur d’une très bonne saison, Guendouzi est dorénavant régulièrement appelé en Equipe de France. Comme prévu, son prêt possédait une option d’achat obligatoire et il restera donc définitivement sur la Cannebière.

Konstantinos Mavropanos : départ acté

L’équipe : VfB Stuttgart. Ses stats : 33 matchs / 5 buts / 1 passe décisive

Après deux saisons passées en prêt du côté de Stuttgart, Arsenal a officiellement annoncé son transfert définitif il y a quelques jours. Les Gunners se séparent du Grec pour un montant de 3,2 millions d’euros. Devenu titulaire indiscutable et réalisant des grosses performances avec le club allemand, Dinos n’avait plus de raisons de rester à Arsenal. 

#Corentin #AFC

Crédits photos : Icon Sport